Gare de Statte : on nous cache tout, on nous dit rien !

10/02/2015

Il y a un an, je m’inquiétais au conseil communal et dans la presse sur l’impact du plan de transport de la SNCB sur la gare de Statte. Pour Ecolo, le plan de transport de la SNCB répondait à un objectif de rentabilité qui allait conduire à privilégier les grandes lignes et les grandes gares aux petites, moyennes gares et points d’arrêts, et ce plus particulièrement dans les régions plus rurales. La SNCB avait balayé d'un revers de la main mes inquiétudes dans la presse régionale. Résultat : le service à la gare de Statte est aujourd'hui diminué aux heures de pointe et la mobilisation politique n'a pu avoir lieu avant l'adoption du plan de transport. Vu ces constats, les élus wanzois se mobilisent. Ecolo aussi, au niveau national.

Mes craintes quant au futur de la gare de Statte n’étaient pas restées sans réponse l'année dernière. Interrogé dans Vers l’Avenir (VA Huy-Waremme, « Non, la gare de Statte n’est pas menacée », 19 février 2014), un porte-parole de la SNCB répondait que le service serait renforcé à la gare de Statte avec une liaison directe toutes les heures, précisant : «  «C’est l’exemple-type de l’amélioration du système», nous explique-t-on.

Au Parlement fédéral, Luc Gustin, parlementaire MR interrogeait à son tour le Ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille (PS) sur le sort de la gare de Statte. « le sort de la petite gare de Statte (près de Huy), (…)  fait l'objet de divers commentaires probablement peu fiables. » précisait-il avant de demander une clarification au Ministre. La réponse du Ministre, bien qu’évasive, se voulait rassurante : « La SNCB devra réaliser des adaptations pertinentes (sic) et le plan de transport amendé sera ensuite présenté au conseil d'administration de la SNCB, ainsi qu'au Conseil des ministres. »

 La suite on la connait : road-show de la SNCB dans les provinces, sans présentation des horaires, puis adoption du plan de transport définitif par le Gouvernement PS-MR-CDH  lors d’un kern électronique en août.

 Les conséquences au niveau national se sont faites connaitre fin décembre lors de la mise en place du plan. Elles sont déplorables dans plusieurs régions du pays et notamment à Huy-Waremme où le cas de la gare de Waremme a été largement évoqué ces derniers jours dans la presse.

 Mais, malgré les déclarations contraires de la SNCB, l’impact sur la gare de Statte est lui aussi très clair ! Comme l’a précisé Christophe Lacroix (PS) hier au conseil communal de Wanze, plusieurs arrêts à la Gare de Statte et départs vers Bruxelles ont été supprimés aux heures de pointe (trains P n°7403 et 7405 à l’aller - trains 8403 et 8405 au départ de Bruxelles-midi au retour) ! Galère pour les navetteurs !

Face à ce constat, les élus wanzois se sont accordés pour relayer leur opposition à la diminution du service à la gare de Statte. La Conférence des élus de Huy-Waremme sera notamment saisie du problème.

 Au-delà, on ne peut que déplorer la communication déplorable du groupe ferroviaire SNCB qui n’a pas fait toute la transparence sur le plan de transport concernant la gare de Statte, empêchant ainsi une mobilisation politique en temps utile.

 Au niveau national, Ecolo demandera une révision complète et urgente du plan de transport SNCB afin de tenir compte de l’impact négatif de celui-ci sur des milliers de navetteurs.

 Quant au futur de la gare de Statte, nous espérons que cette mobilisation autour du plan de transport poussera les autorités hutoises, propriétaires du bâtiment, à offrir un accueil correct aux navetteurs et à redynamiser la gare. Celle-ci mérite de jouer un rôle plus grand dans ce quartier notamment en attirant, par exemple, des initiatives de mobilité alternative, comme du covoiturage, ou un emplacement de voiture partagée.

 

 

 


Sur la toile